Sélectionner une page

LA fabrication de son propre désherbant naturel

Pourquoi préparer soi-même son désherbant naturel? Question écologique ou économique, il n’y a que des avantages à le faire vous même. Moins puissant qu’un désherbant de synthèse, il vous faudra un peu plus de patience, mais ça en vaut la peine.

Difficile de traiter les mauvaises herbes sans produits chimiques, et pourtant à l’époque de nos grands-parents, il fallait bien faire ce travail autour de la maison et dans le jardin. En premier lieu il y a ce que les jardiniers connaissent bien, l’huile de coude, autrement dit le désherbage manuel, il donne de très bons résultats, mais malgré tout ce travail est assez pénible.

Différentes recettes et astuces pour faire votre désherbant naturel

Rien de plus facile de préparer soi-même un désherbant naturel peu coûteux.

Option 1. Saupoudrer de sel fin les mauvaises herbes, au printemps et bien sûr en dehors des jours de pluie, de plus lorsqu’il fait une bonne température, plus il fait chaud meilleur sera le résultat.

Option 2. Préparez dans un arrosoir 4 litres d’eau mélangée à 1 kilo de gros sel et un verre de vinaigre blanc, laissez fondre, et traitez. Quelques jours après les mauvaises herbes seront brûlées.

Option 3. L’eau de cuisson des pommes de terre ou du riz sont à conserver comme traitement des mauvaises herbes dans les allées ou autour d’une terrasse, uniquement pour de petites surfaces. Une meilleure efficacité en traitant avec l’eau encore chaude.

Option 4. Le vinaigre blanc seul a prouvé son efficacité en le pulvérisant directement sur les feuilles des mauvaises herbes, mais il arrive qu’un deuxième traitement dès le lendemain soit nécessaire pour une efficacité durable. Biodégradable il ne causera aucun problème à l’environnement.

Option 5. L’eau bouillante que l’on verse directement sur les mauvaises herbes, les chardons ou autres plantes disgracieuses dans les allées et les pelouses, donnent un résultat spectaculaire et rapide. L’eau de Javel diluée est également un très bon désherbant naturel, mais ne pas utiliser si vous avez des animaux.

Dans tous les remèdes présentés ci-dessus, les racines ne sont pas toujours éliminées au premier traitement, et il est très souvent nécessaire de renouveler l’opération 2 ou 3 fois. Il est bien évident que tous ces traitements devront être faits par temps sec, en protégeant les plantes saines et les légumes.

De nombreux conseils et astuces chaque semaine

Je m’appelle Lucie et je vous propose, tout au long de l’année, des dizaines d’astuces et remèdes de grands mères, pour vous faciliter la vie. N’hésitez pas à vous inscrire gratuitement à ma newsletter pour recevoir mes conseils une fois par semaine uniquement.